Limoges CSP (1979-1980) – L’Arche du CSP en plein déluge

Dernier article de cette chronique qui vous aura fait voyager, je l’espère, dans l’univers des années 1970. La saison 1979-1980 clôture notre feuilleton vert et blanc, riche en rebondissements. Septembre 1979, le Limoges CSP entamait sa deuxième saison en Nationale 1, la plus dure de son histoire.

Faire du neuf avec de l’ancien

yves marie vérove
Yves-Marie Vérove, un joueur classe pour le Limoges CSP (Source : Photo internationaux-du-basket.fr).

Sur les tablettes du Limoges CSP figure une liste de noms mélangeant « rêves » et « réalisables ». Parmi les réalisables, entre les lignes, on distingue un vétéran berckois, Yves-Marie Vérove. Idole du chn’ord, jeune gaillard des pérégrinations européennes de l’AS Berck, Yves-Marie n’est plus ce pilote de Formule 1 qui amena les siens, jadis au pied de l’Arc de Triomphe. Il n’en reste pas moins un excellent basketteur, gestionnaire, assez suffisant pour en faire un digne successeur de l’apache Claude Bolotny, annoncé à la retraite pour l’exercice 1979-1980 [mais reprendra du galon avec l’affaire Métadier ; par conséquent Claude Bolotny attendra 1980 pour raccrocher les baskets]. Vérove, une signature qui claque pour le Limoges CSP de Jeff Dubreuil qui donnera par la suite une véritable lignée de basketteurs (Jimmy, Franck et Jammy le dernier en date, espoir actuellement au Cercle Saint-Pierre, passé par Le Portel et Pau-Lacq Orthez notamment). La venue de cet architecte du poste 1 demande en outre une combinaison nouvelle au poste 4-5. Limoges trouve son bonheur en recrutant, Jean-Luc Deganis, passé par le Racing Club de France et international junior en 1978. La seule touche « jeune » de cette saison haute en couleurs.

Les 50 ans du Limoges CSP

autocollant
L’autocollant de la saison 1979-1980 (Source : Archives Blondeau).

On le sait bien, l’effet de surprise dont bénéficié le CSP s’est envolé depuis belle lurette. En densifiant son effectif, les dirigeants du Cercle caresse un espoir d’un maintien paisible. Il faudra en payer l’addition. Limoges est-il allé trop vite, trop loin ? s’interrogent les limougeauds un tantinet pessimistes gardant en mémoire, l’épopée de l’ASPTT et de bien d’autres qui se sont brûlés les ailes avant le décollage. Les briscards, Faye-Moltimore-Maza pourront-ils guidés la cohorte à son modeste objectif ? En attendant, le club a tourné le dos à ses préoccupations d’ordre budgétaire car en cette fin d’année 1979, Limoges fêtera ses 50 ans et pour cela, « Limoges peut jouer le titre national dans un domaine celui de la plaquette annuelle comme le rapporte », en septembre 1979, le journaliste du Populaire du Centre, Michel Ploy. L’année d’avant, limoges avait publié une plaquette qui fit le bonheur du Président de la FFBB, Robert Busnel. 500 d’entre elles seront vendues (10 F. l’unité) lors de la rencontre télévisée (une première pour le CSP), Limoges – Le Mans, dans lesquelles figurent en bonne posture plus de 386 annonceurs, soit 50 de plus que l’an dernier, faisant la fortune du CSP (20 millions de centimes de recette). Une belle propagande, savamment organisée, qui plus est avec la présence de la télévision, rapportant aux cerclistes, 14 000 francs.

effectif 1Alors lorsque on demande à Xavier Popelier son avis sur l’état de forme de la nouvelle équipe, le président ne se fait pas prié : « Nous constituerons un groupe uni et qui prend ses décisions de manière démocratique. Nous tirons tous dans le même sens. Cet esprit rejaillit sur l’équipe et nous aide dans le recrutement, car, si des garçons comme Vérove et Deganis sont venus à Limoges alors qu’ils avaient d’autres propositions c’est parce que leurs renseignements sur le club étaient bons. ». La seule crainte des dirigeants est du côté du public limougeaud, sera t-il ou non de la partie ? Le champion de France, Le Mans, n’attire pas les foules à quelques jours de la rencontre. La retransmission gâchera t-elle la fête en rameutant le limougeaud dans leur salon plutôt qu’à la salle MU ? Rappelons que Limoges a le billet le moins chère de France : 25 francs.

extrait.jpg
Extrait de l’article du Populaire du Centre présentant la Plaquette du cSp (Source : Populaire du Centre, septembre 1979 – Archives Blondeau).

Ces tracas répondent à une précédente conférence portant sur le CSP dans son ensemble et les perspectives à court et long terme.

IMG_20170329_0009.jpg
Les projets du Limoges CSP présenté par Biojout et Popelier (Source : Le Populaire du Centre, août-septembre 1979 – Archives Blondeau).

Porte fanion de sa région, le Limoges CSP comptait au début de la saison 1979-1980, 290 licenciés répartis de l’équipe première jusqu’aux catégories poussin(e)s. Une structure qui demande un accompagnement permanent et un bureau renouvelé ainsi : Jean-Claude Biojout est officiellement le président délégué du Limoges CSP et laissant le soin du secrétariat général au Docteur Parneix. Contenu de l’avancement du club et des projets municipaux (cf : le Palais des Sports notamment), Jean-Claude Biojout, fraîchement intronisé, promet aux sociétaires, une participation à joute continentale : « Dans trois ans c’est certain nous ferons une Coupe d’Europe » (août-septembre 1979, Populaire du Centre). Par conséquent, pour la saison suivante, le CSP devra « terminer 7e ou 8e [du Championnat de France N1] et participer aux play-off comptant pour l’attribution des deux dernières places de la Coupe Korac » poursuit donc le Président délégué à son auditoire.

Un cadeau d’anniversaire à digérer

59216_463348106406_3119490_n
L’équipe de 1979-1980, debout de gauche à droite : Dominique (Kinésithérapeute), Massaux, Moltimore, Faye, Livio, Dacoury, Dubreuil (entraîneur) ; accroupis de gauche à droite : Rose, Billet, Yves-Marie Vérove, Maza, Narbonne. Sont absents : Bolotny, Deganis (Source : Photo Lacan – Plaquette Limoges CSP 1979-1980 – Facebook Encyclocsp).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le 22 septembre 1979 ouvrait le grand bal et prenait une volée face au Mans (72-105), emmené par Éric Beugnot ou encore Hervé Dubuisson. Le coach, Jeff Dubreuil, consterné, lâche une phrase sanglante : « On s’est renforcé, on s’y est cru ! ». Retrouvez ci-dessous, un extrait vidéo (INA) du début de la rencontre. La salle était loin d’être pleine (1200 spectateurs, bien en dessous des 2200 spectateurs de moyenne la saison précédente)… un 50 ème anniversaire en demi-teinte :

Limoges CSP – SCM Le Mans (1979)

Les rencontres télévisées sont-elles maudites pour le CSP ? Certainement non, puisque Limoges enchaîne les déconvenues. Il faut attendre la cinquième journée pour voir le Cercle sortir de sa mauvaise passe face à la CRO Lyon (94-87, 13/10/1979). Et comme tout va mal, Gérard Métadier pour une sombre histoire de sous malgré le soutien du Président Popelier, fait ses valises excédé par le manque de reconnaissance. L’équipe limougeaude va renaître durant le mois d’octobre en remportant une victoire de prestige contre l’ASVEL, puis contre Berck. En décembre, lors de la 16 ème journée, Limoges affiche un bilan pratiquement équilibré : 7 victoires, 1 nul pour 8 défaites.

Scan_août-1-2016-4-13-45-342-PM.png
Jordan avant l’heure, Moltimore éblouit le Stade Français (Source : Centre Presse, 12 novembre 1979 – Archives Municipales de Limoges).
Scan_août-1-2016-4-30-00-811-PM.png
Yves-Marie Vérove domine la raquette béarnaise de Brice Bisseni (Source : Centre Presse, 28 janvier 1980 – Archives Municipales de Limoges).

Toutefois, Limoges est loin de satisfaire les attentes de son entraîneur qui tel un comptable, lance à ses joueurs des mots d’ordres : « Ne pas perdre plus de 12 ballons contre Caen », « Réussir 30 shoots avant la douche ! » ; ce qui ne va pas améliorer le rendement des limougeauds dont les entraînements sont tenus depuis janvier 1980 par Lionel Moltimore, le bucéphale d’un CSP léthargique.

IMG_20170329_0007
La tension est palpable entre les joueurs et le coach Jeff Dubreuil (Source : Photo Le Populaire du Centre – Les Géants, Thierry Bretagne, septembre 1994).

Tout n’est pas noir, pour autant, Apollo réalise des merveilles comme le 26 janvier 1980, contre Orthez, où les arceaux de la salle MU deviennent le siège de son excellence, en captant 41 rebonds et marquant tout autant.

statistiques 1

Malgré une ultime prodigieuse victoire contre le Caen BC (96-77, 16/02/1980), Limoges stoppe sa saison régulière à la 11 ème place, avec 48 points et devra s’affranchir durant les redoutés barrages.

classement saison régulière

résultat 3

Les barrages, mourir ou survivre aux déchaînements des flots

IMG_20170329_0003

IMG_20170329_0004
Le programme du premier match du Limoges CSP, en poule de relégation, le 23 février 1980 (Source : Archives Blondeau).

Des barrages qui se joueront tout d’abord dans une première phase, appelée « poule de relégation », où seules les formations de la Nationale 1 (Limoges, Vichy, Lyon et Berck) s’affronteront pour les deux tickets d’accès à la phase finale des barrages mettant aux prises à deux formations de la Nationale 2. En poule de relégation, Limoges fait quasiment un sans faute… qui aurait pu être terni si Vérove sur un tir ave-maria, à neuf mètres n’avait pas rentré dans la toile d’araignée.

limoges résultat 1

classement poule relégation

À Compiègne, Limoges joue le dernier round des barrages. Avignon, Vichy et Reims sont les concurrents attitrés. Quatre place pour deux équipes. La presse régionale annonce sévèrement en préambule que les limougeauds joueront « en trois matches, après avoir gâché leurs munitions pendant cinq mois ». Une règle simple régit ce jeu digne de la roulette russe : Les deux premiers auront la rédemption tandis que les deux derniers iront végéter dans les profondeurs des abîmes. Deux victoires suffiront pour faire l’affaire. Alors Limoges, depuis 10 ans déjà, avait toujours répondu aux grands défis, vaincra coup sur coup, Reims puis Avignon.

limoges résultat 2

classement barrages

Limoges reste à flot, le navire n’a pas chaviré, il a tangué, le futur remerciera les artistes, car qu’on le veuille ou non, ces quelques heures passées lors de ces barrages valurent son pesant d’or.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s